Pour faire baisser le prix de la tomate, le Maroc réduit les exportations

Pour faire baisser le prix de la tomate, le Maroc réduit les exportations




Pour faire face à la hausse depuis quelques jours du prix de la tomate au Maroc, les professionnels du secteur ont décidé de réduire les exportations, l’une des causes de la surenchère qui suscite l’indignation et la colère des consommateurs.

Le prix de la tomate dépasse 12 dirhams le kilogramme dans certaines villes, alors qu’il y a encore quelques jours encore, il ne fallait débourser que 5 dirhams.

La hausse serait causée par l’augmentation du prix du gasoil, la sécheresse, mais aussi l’exportation, selon plusieurs agriculteurs.

Pour faire face à cela, les professionnels du secteur ont décidé d’arrêter l’exportation de ce produit vers certains marchés internationaux, a déclaré à SNRTnews, Houcine Aderdour, président de la Fédération interprofessionnelle marocaine de production et d’exportation de fruits et légumes.




Il précise que « les pays de l’Union européenne qui importent les tomates marocaines ne sont pas concernés par cette décision ».

Il ajoute que « les marchés concernés par cette décision recevront tout de même une part de 20% des quantités qui leur étaient destinées en vue des contrats signés auparavant entre les exportateurs marocains et ces marchés ».

Cette décision de limiter les exportations entre dans la même logique que les déclarations faites par Mustapha Baitas, ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement.

Il avait annoncé le jeudi 10 mars dernier, que les prix de la tomate connaîtront une baisse dans les jours à venir, soulignant qu’il « y avait une orientation majeure vers l’exportation de la tomate en plus des déséquilibres sur le marché intérieur, à cause de la multiplicité des intermédiaires qui font monter les prix ».




À LIRE AUSSI:

Maroc: comment expliquer la forte hausse du prix de la tomate ?