Les FAR commandent aux États-Unis 1,5 milliard de dirhams en systèmes de communication

LES FORCES ARMÉES ROYALES COMMANDENT AUX ÉTATS-UNIS 1,5 MILLIARD DE DIRHAMS EN SYSTÈMES DE COMMUNICATION MILITAIRES

Les Forces armées royales modernisent les unités de communications entre ses différents corps. Pour ce faire, les Forces Armées Royales ont sollicité des États-Unis l’acquisition de 6 systèmes multi-fonctionnels de distribution d’informations tactiques interarmées (MIDS-JTRS), indique la Defense Security Cooperation Agency (DSCA) dans un communiqué. Le coût total de la commande est de 141,1 millions de dollars.




La commande des Forces armées royales inclut d’autres moyens techniques qui facilitent et sécurisent les communications.

Le contrat met également l’accent sur la formation du personnel.

Le projet de la commande «soutiendra la politique étrangère et la sécurité nationale des États-Unis en aidant à améliorer la sécurité d’un allié majeur qui n’est membre de l’OTAN (Organisation du traité de l’Atlantique Nord) et qui continue d’être une force importante pour la stabilité politique et le progrès économique en Afrique du Nord».

C’est ce qu’explique la note de la Defense Security Cooperation Agency.

«La vente proposée améliorera la capacité du Royaume du Maroc à faire face aux menaces actuelles et futures en fournissant des services de renseignement, des services de surveillance et des services de reconnaissance.




Cette capacité est un moyen de dissuasion contre les menaces régionales à même de renforcer son autodéfense.

Le Royaume du Maroc a fait preuve d’un engagement à moderniser son armée et il n’aura aucune difficulté à intégrer ces articles dans ses forces armées.»

Le communiqué de la la Defense Security Cooperation Agency souligne que «la vente proposée de cet équipement ne modifiera pas l’équilibre militaire de base dans la région.»

Cette commande des Forces Armées Royales est la première commande qui est officiellement annoncée sous l’administration du Président américain Joe Biden.

Le dernier projet de vente, qui portait sur l’acquisition de quatre gros drones aériens sophistiqués de type SeaGuardian MQ-9B et sur l’acquisition d’autres armes pour une valeur d’un milliard de dollars, remonte, en effet, à décembre 2020.




Un projet qui attend toujours le feu vert du Parlement des États-Unis…

En attendant, le Royaume du Maroc s’est tourné vers la Turquie et vers Israël pour acquérir des drones ainsi que des systèmes de missiles de défense anti-aérienne.

En novembre, les États-Unis ont rendez-vous avec des élections législatives pour le renouvellement de la totalité de la Chambre des représentants (435 sièges) et le tiers des 100 sièges au Sénat.

Cette annonce par la Defense Security Cooperation Agency intervient après les entretiens entre le nouveau commandant général de la Force opérationnelle sud-européenne de l’armée américaine-Afrique (SETAF-Africa), Todd R. Wasmund, et l’inspecteur général des Forces Armées Royales, El Farouk Belkhir, qui se sont tenus le 22 août 2022 à Rabat.