Diplomates marocains dépouillés en Colombie: un cas d’espionnage ?

DIPLOMATES MAROCAINS DÉPOUILLÉS EN COLOMBIE : UN CAS D’ESPIONNAGE ?

Des sources diplomatiques marocaines estiment que les deux responsables de l’ambassade du Maroc à Bogota ayant été drogués et victimes de vol en août, auraient été plutôt espionnés par les services de renseignement colombien.




Cette affaire de vol de deux fonctionnaires de l’ambassade du Maroc en Colombie a tout l’air d’une opération d’espionnage, soupçonnent des sources politiques et des sources diplomatiques marocaines.

Pourtant, l’ambassadrice marocaine en Colombie, Farida Loudaya, excluait cette hypothèse.

Ces sources à Rabat ont confié que le téléphone et la tablette qui ont été volés aux deux fonctionnaires étaient destinés à un usage professionnel et que le changement de position du nouveau gouvernement colombien en faveur du groupe séparatiste armé qui se fait appeler « Polisario » pourrait motiver cette opération d’espionnage présumée.

« Avec le changement de gouvernement en Colombie et l’arrivée pour la première fois en un demi-siècle de la gauche radicale qui est pro-Polisario, nous devions nous attendre à une telle action », ont déclaré les mêmes sources.




Ces sources rappellent que le premier acte de politique étrangère posé par Petro Gustavo à sa prise de pouvoir le 7 août, a été de rétablir ses relations avec les milices séparatistes armées du Polisario, remettant en cause la décision de son prédécesseur, Iván Duque, de soutenir le plan d’autonomie du Sahara marocain sous souveraineté marocaine.

Les deux responsables de l’ambassade (un conseiller et un comptable) ont invité à dîner deux femmes (peut-être deux prostituées) qu’ils ont rencontrées sur un site Internet.

Après le dîner, les deux femmes les ont accompagnés au domicile de l’un d’eux, les ont drogués et les ont dépouillés, alors qu’ils avaient tous les deux perdu connaissance.

Les deux fonctionnaires, apparemment drogués, ont été ensuite transférés à l’hôpital.

Les deux diplomates marocains ont par la suite été rappelés au Royaume du Maroc et ils ont été sanctionnés.



La diplomatie marocaine suspend 2 fonctionnaires drogués et volés en Colombie