L’Institut Pasteur du Maroc porte plainte contre l’auteur d’un enregistrement mensonger

L’Institut Pasteur du Maroc (IPM) a annoncé, lundi, avoir pris toutes les dispositions légales pour l’ouverture d’une enquête judiciaire par les autorités compétentes à l’encontre de l’auteur d’un enregistrement sonore contenant de fausses allégations, ayant été diffusé sur les réseaux sociaux.




L’IPM indique, dans un communiqué parvenu à la MAP, que l’auteur de l’audio prétend être un spécialiste en analyse microscopique à l’Institut et conseille, de ce fait, les citoyens à avoir des rapports sexuels quotidiens pour éliminer le nouveau coronavirus.

Le contenu de cet audio est « sans fondement », soutient la même source, relevant que son auteur « n’exerce pas au sein de l’Institut Pasteur du Maroc et n’a aucun lien avec l’établissement ».




L’Institut appelle, à cet effet, l’ensemble des citoyens « à faire montre de vigilance et à ne pas participer à la propagation de cet enregistrement, dénué de tout sens ».

L’Institut a, de nouveau, invité les citoyennes et citoyens à « rester prudents quant à la diffusion de fake-news attribuées aux organes officiels sur les réseaux sociaux, tout en respectant les mesures de prévention approuvées par les autorités sanitaires et annoncées par voie de communiqués, via les canaux officiels consacrés ».




À lire aussi: