Casablanca: 4 Philippines ouvrent une maison close en plein confinement

Casablanca: 4 Philippines ouvrent une maison close en plein confinement




4 ressortissantes philippines ont transformé un appartement, en plein Hay hassani à Casablanca, dédié aux services de massage et de relaxation, en une maison close, où un menu varié de prestations sexuelles est offert aux plus téméraires en cette période de confinement.

L’état d’urgence déclaré dans le pays, n’a pas empêché les 4 jeunes femmes en situation illégale au Maroc de surcroît, d’utiliser leurs corps pour gagner un maximum d’argent.




Aux aguets et très perspicaces, les 4 femmes faisaient la promotion de leurs services sur des sites de rencontre, en veillant à ne jamais communiquer l’adresse exacte du local à leurs clients.

Ces mesures de précaution n’ont pas découragé la brigade de la police judiciaire de Casablanca qui, en les prenant en filature, a réussi à localiser l’appartement et à y effectuer une descente surprise, vendredi dernier.

Interpellées en compagnie d’un jeune homme de 34 ans, les mises en cause et ce dernier ont été traduits, dimanche, devant le procureur général pour aménagement d’un lieu à fins de débauche, prostitution, violation de l’état d’urgence et séjour illégal.




À lire aussi: