Accusé de viol, le journaliste Soulaiman Raïssouni placé en détention préventive

Accusé de « tentative de viol » par un jeune homosexuel, le journaliste Soulaiman Raïssouni transféré à la prison Oukacha




Le juge d’instruction de la première chambre à la Cour d’appel de Casablanca a ordonné lundi matin la mise en détention préventive de Soulaiman Raissouni à la prison Oukacha, en attendant l’enquête détaillée pour son implication présumée dans un attentat à la pudeur, avec violence et séquestration conformément aux articles 485 et 43 du code pénal.




Selon une source bien informée, le mis en cause a été déféré lundi matin par la police judiciaire de Casablanca devant le procureur général du Roi près la Cour d’appel de Casablanca qui l’a soumis, à son tour, au juge d’instruction de la même cour pour enquête au sujet de la commission d’un attentat à la pudeur, consommé avec violence et séquestration, suite à une plainte déposée par une personne.
L’audience débutera le jeudi 11 juin 2020. Rappelons que Soulaiman Raïssouni est actuellement rédacteur en chef du journal Akhbar Al Yaoum. Un jeune homosexuel prénommé Adam l’a accusé il y a quelques jours, sur son compte Facebook, d’avoir tenté de le violer à son domicile.




À lire aussi:

Les précisions de la DGSN sur la perquisition au domicile de Soulaiman Raïssouni





Le journaliste Slimane Raïssouni arrêté pour le viol présumé d’un jeune homme





Midelt: le viol d’une femme âgée de 92 ans suscite l’indignation générale





Sidi Bennour: une mineure violée chez elle





Agadir sous le choc après le viol d’une fille de 12 ans





Casablanca: arrestation d’un violeur qui se faisait passer pour un chauffeur de taxi





Ouled Jerrar: elle trompe son mari en pleine période de confinement





Casablanca: Un individu écope de 20 ans de prison ferme pour avoir tué son voisin