Le projet israélien d’annexion des territoires palestiniens occupés: caduque, rejeté et condamné

Le projet israélien d’annexion des territoires palestiniens occupés: une “mesure caduque, rejetée et condamnée”




La Ligue des États arabes a affirmé que l’exécution par Israël de ses projets d’annexion de toute partie des territoires palestiniens et arabes occupés en 1967 est une “mesure caduque, rejetée et condamnée”.




L’annexion par les autorités d’occupation de toute partie des territoires palestiniens, est “un nouveau crime de guerre qui s’ajoute à la liste des crimes de l’occupation, qui violent la Charte des Nations Unies, les règles du droit international et la légitimité internationale, et menacent menacer gravement la sécurité et la stabilité internationales, souligne la Ligue arabe dans un communiqué, publié à l’occasion du 53è anniversaire de la “Naksa” (revers de la guerre des Six jours en 1967).




La fermeté et les sacrifices face à l’agression et à l’occupation israéliennes et la persévérance pour regagner la terre et les droits arabo-palestiniens inaliénables dont celui au retour des Palestiniens, à la liberté, à l’indépendance et la création d’un Etat palestinien indépendant avec Al Qods pour capitale est “un objectif central” en l’absence duquel “la région ne connaîtra ni paix ni stabilité”, poursuit la même source.




Pour l’Organisation panarabe, l’anniversaire de la Naksa coïncide avec la persistance des autorités d’occupation à poursuivre leurs politiques agressives avec le soutien sans précédent de l’administration américaine pour concrétiser ses desseins coloniaux d’annexion de vastes zones de la Cisjordanie occupée et de la vallée du Jourdain, dans le cadre du “Deal du siècle”. Un accord rejeté et condamné au niveau arabe et international.




À cet égard, le Secrétariat général de la Ligue arabe a mis en garde contre les conséquences des projets d’annexion israéliens et ce qu’ils représentent en termes de violations et de menaces à la paix et la sécurité mondiales, appelant la communauté internationale à prendre des mesures agissantes pour faire respecter les règles du droit international et les résolutions de légitimité internationale y afférant.

Il s’agit également, selon la Ligue arabe, de faire face aux politiques de l’occupation, en fournissant la protection au peuple palestinien et en lui permettant d’exercer ses droits inaliénables à un Etat libre et stable avec Al Qods-Est comme capitale.




À lire aussi: