Ifrane: un couple illégitime retrouvé mort dans un appartement

Ifrane: deux amants retrouvés morts dans un appartement meublé




La ville d’Ifrane a été secouée par un drame dans un appartement meublé. En effet, deux amants ont trouvé la mort à cause d’une fuite accidentelle de gaz butane. Une enquête est ouverte par les autorités compétentes pour élucider cette affaire.




L’aventure de deux amants s’est terminée par un drame dans la ville d’Ifrane.

Installés dans un appartement meublé, les deux amants, dont l’identité n’a pas été révélée, ont trouvé la mort dans la nuit de lundi à mardi à cause d’une fuite accidentelle de gaz butane dans la salle de bain.

Selon le quotidien Al Massae, qui rapporte ce fait divers dans son édition de ce jeudi 2 juillet, les éléments de la police judiciaire de la ville ont ouvert une enquête pour élucider cette affaire, tandis que les cadavres des deux victimes (un quinquagénaire natif de Meknès et sa compagne âgée de trente ans), ont été transportés à la morgue de l’hôpital provincial pour autopsie.




L’enquête ouverte sous la supervision du parquet compétent, précisent les sources du quotidien, porte également sur les conditions de location à la nuitée de cet appartement et sur les normes de sécurité qui font défaut.

Dans ce cadre, poursuit le quotidien, la police a auditionné l’individu qui a joué le rôle d’intermédiaire pour la location et le propriétaire de l’appartement.

Ce dernier, précisent les sources du quotidien, serait poursuivi pour aménagement d’un domicile à des fins de prostitution, en plus de sa responsabilité sur l’état des installations du chauffage qui seraient défaillantes. Ce qui aurait provoqué la fuite de gaz qui a asphyxié les deux amants.




L’enquête, toujours en cours, poursuit le quotidien, déterminera les responsabilités du propriétaire de l’appartement dans ce drame.

Cette affaire a rappelé la catastrophe qui a eu lieu dans la ville, il y a deux ans, lorsque deux individus avaient trouvé la mort à cause d’une fuite de gaz butane. Suite à ce drame, font savoir les sources du quotidien, les autorités compétentes ont donné des instructions pour assurer la surveillance de ces appartements meublés loués au noir.

À ce propos, ajoute Al Massae, des mesures seront prises pour que les normes de sécurité soient assurées, tout en obligeant les propriétaires à communiquer aux autorités compétentes l’identité des locataires.




À lire aussi: