2 Marocains risquent la prison à perpétuité au Sénégal

Trafic de drogue entre le Maroc et le Sénégal: un réseau marocain démantelé à Dakar; Deux étudiants marocains risquent la prison à perpétuité.




La section de recherche de la Gendarmerie du Sénégal a procédé à la saisie de 12 kg de haschich et au démantèlement d’un réseau spécialisé dans le trafic de drogue sur l’axe Maroc-Sénégal, dans lequel agissaient 2 étudiants marocains inscrits à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).




Récemment, peut-on lire dans le quotidien sénégalais Libération, le Groupe de lutte anti-drogue (Glad) de la Section de recherche a intercepté une information selon laquelle un camion venant du Maroc transporterait plusieurs colis contenant du haschich, indiquant que le camion était déjà à Rosso, dans le nord (à la frontière avec la Mauritanie) et devrait incessamment arriver à Dakar où la drogue serait déchargée dans un hangar sis à la Médina, un quartier du centre-ville de Dakar.

Le dispositif mis en place a permis de filer le camion qui est arrivé à la Médina le 10 juillet vers 06h00, explique la même source.




D’après la publication, le chauffeur a été immédiatement interpellé et les colis suspects identifiés. Un bref interrogatoire a permis de constater que le chauffeur, qui livrait plusieurs autres colis, n’était pas au courant que certains d’entre eux contenaient de la drogue. Qui plus est, la marchandise était soigneusement conditionnée puis cachée dans des boîtes de chocolat.

Selon les informations du journal, le cerveau basé au Maroc a été formellement identifié. Ancien étudiant à l’UCAD, il avait quitté le Sénégal, après avoir fait de la prison pour trafic de drogue.




Tout est parti d’une dénonciation portant sur un camion transportant de la drogue. Avec la fameuse loi Latif Gueye portant criminalisation du trafic international de drogue, ces étudiants risquent la perpétuité.

Selon des acteurs de la justice, cette loi est à l’origine du surpeuplement carcéral.




À lire aussi: