Un narcotrafiquant marocain utilise des sous-marins pour transporter de la drogue

Le sous-marin : la nouvelle arme de narcotrafiquants




Poursuivis sur terre et sur les eaux, les narcotrafiquants ont désormais recours à des sous-marins pour faire passer leurs marchandises. Une enquête sur les nouveaux circuits empruntés par les mafias de la cocaïne a été lancée par le ministère public.




À l’image des mafias sud-américaines, un nouveau réseau de narcotrafiquants, dirigé par un Marocain et financé par des cartels de drogue colombiens, a vu le jour sur la côte maroco-espagnole, rapporte le journal Assabah.

À l’aide de sous-marins, les trafiquants font passer des tonnes de cocaïne vers l’Espagne, depuis des plages sauvages en Mauritanie. Et, il semblerait que les barons de la drogue ne sont pas à leurs premières plongées.




Avant la crise sanitaire, ajoute la même source, les autorités espagnoles avaient intercepté un sous-marin de 30 mètres de long au large des côtes de Galice.

Comment a-t-il été repéré ? Après avoir fait 8 000 kilomètres depuis la Colombie, le sous-marin, qui transportait 3 tonnes de cocaïne, d’une valeur estimée de plus de 121 millions de dollars, avait fait naufrage suite à une collision avec des rochers. Sans cela il n’aurait même pas été repéré.




À lire aussi: