Des drones pour transporter de la drogue: la nouvelle arme des trafiquants marocains

Des drones comme mules: la nouvelle arme des trafiquants marocains




Sous-marins, ânes, équipes de pigeons voyageurs, etc. Les narcotrafiquants rivalisent de moyens et d’ingéniosité pour faire transiter leurs marchandises. À Sebta, la Guardia civil a réussi à intercepter un drone, qui transportait 4 kilogrammes de résine de cannabis.




Après les go-fast et les hélicoptères, les trafiquants ont recours à une nouvelle arme redoutée par les services de sécurité : le drone.

Selon la presse locale, l’analyse de la mémoire interne a révélé que l’appareil n’était pas à sa première opération. Pour les enquêteurs, le système aurait réussi, à plusieurs reprises, à tromper la vigilance des services de sécurité, et à faire passer d’importantes quantités de drogue.

Afin de faire face à cette arme sophistiquée, la Guardia civil envisage de s’équiper de nouveaux systèmes anti-drones capables d’identifier ces appareils et de mettre en échec toute nouvelle tentative, conclut-on.




À lire aussi: