Ligue arabe: des excuses après la publication d’une carte du Maroc sans son Sahara

LIGUE ARABE: DES EXCUSES SUITE À LA PUBLICATION D’UNE CARTE DU MAROC SANS SON SAHARA

Le secrétariat de la Ligue arabe a démenti, samedi, avoir des «partenaires médiatiques» pour la couverture des travaux du 31ème sommet, suite à la publication, par la chaîne internationale algérienne AL24 News d’une carte du Maroc sans le Sahara. Une publication qui a fait l’objet d’une protestation de la délégation marocaine, au milieu de rumeurs sur un départ de Nasser Bourita de la capitale algérienne.




Les tensions entre le Maroc et l’Algérie ont refait surface, samedi, à l’occasion de la réunion préparatoire des ministres des affaires étrangères du Sommet arabe qu’accueille Alger les 1er et 2 novembre.

Hier, la chaîne internationale algérienne AL24 News, prétendant d’être «le partenaire médiatique» du conclave arabe, a publié sur son site une carte du Maroc sans le Sahara.

Cette carte, différente de celle adoptée par la Ligue arabe, a suscité des réserves de la part de la délégation marocaine.

Celle-ci a ainsi pris la parole pour protester contre le non-respect de la carte du Royaume, telle qu’elle est reconnue.

Immédiatement, le Secrétariat de la Ligue et les chefs de la diplomatie des pays arabes ont assuré, à la délégation marocaine, leur condamnation de cet acte.




La Ligue a même publié un communiqué, pour affirmer que les frontières entre les États ne figurent pas sur la carte officielle du Monde arabe en consolidation du principe de l’unité arabe.

L’instance panarabe a également démenti avoir des «partenaires médiatiques» pour la couverture des travaux du 31ème sommet, affirmant qu’elle n’entretient «aucun lien avec une quelconque organisation médiatique» qui prétendrait le contraire.

Plus tard, la chaîne algérienne a supprimé la carte contestée, en présentant ses excuses.

«AL24 News présente ses excuses pour avoir utilisé une carte du monde arabe autre que celle adoptée par la Ligue arabe. Elle confirme qu’il ne s’agit que d’une erreur technique du service graphique», ajoute-t-elle dans une communiqué publié sur Twitter.








Des rumeurs sur un départ de Nasser Bourita

Alors que le pays hôte lui a réservé un accueil froid, voire glacial, des rumeurs ont circulé, parallèlement à l’incident de la carte, sur un départ de Nasser Bourita de la réunion des chefs de la diplomatie des pays arabes et de l’Algérie.

Reprises même par certains médias marocains samedi soir, ces fake news avançaient un différend avec le chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra qui aurait «refusé de donner la parole» au chef de la diplomatie marocaine.

Des rumeurs démenties par une source diplomatique marocaine de haut niveau, qui a assuré à l’agence de presse étatique marocaine MAP (Maghreb Arabe Presse) que cette information «est dénuée de tout fondement, contrairement aux allégations véhiculées par certains sites et médias algériens».




«La délégation marocaine est restée dans la salle et a protesté contre le non-respect par une chaîne algérienne de la carte du Royaume, telle qu’elle est reconnue, ce qui a contraint la Ligue arabe à publier une mise au point et la présidence de la séance à présenter des excuses», a ajouté la même source.

Celle-ci a rappelé qu’il «ni dans les us ni dans les coutumes de l’action de la diplomatie marocaine, conformément aux Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, de quitter la salle de réunions, mais de défendre au sein de ces réunions les droits légitimes du Maroc et ses intérêts vitaux».

Samedi, le chef de la diplomatie marocaine est arrivé à Alger pour prendre part à la réunion préparatoire des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe.