Enfin une solution pour les Français bloqués au Maroc ?

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian a promis un mécanisme global de rapatriement des Français bloqués dans certains pays, dont le Maroc, à l’issue des suspensions des vols décidés par ces pays d’accueil, en raison de la propagation du coronavirus.




Alors que depuis hier, vendredi 20 mars, les deux tiers des 20 000 Français bloqués au Maroc ont ainsi déjà pu rentrer, le gouvernement s’active à mettre en place cette nouvelle mesure pour assurer le retour de ses citoyens, encore bloqués sur place.

Selon le Quai d’Orsay, cette mesure reposera sur un plan de transport aérien, adapté pour l’ensemble du monde, en fonction des priorités et urgences locales. Il permettra également à chacun de réserver un billet retour auprès d’une compagnie.

D’après le ministère des Affaires étrangères, les détails techniques de ce mécanisme seront précisés, d’ici la fin de la semaine, aux ressortissants en difficulté, par Air France et son réseau diplomatique et consulaire.




Sont concernés par cette mesure, les ressortissants en déplacement temporaire. Quant aux Français établis hors de la France, le Quai d’Orsay leur recommande de ne pas revenir en France.

À ceux qui vivent en dehors de l’Union européenne, ils sont invités, « dans les trente jours à venir, à éviter, autant que possible, les déplacements internationaux, même pour revenir sur le territoire national ».

Ces consignes sont également valables pour ceux qui vivent dans un pays membre de l’UE. En dépit de la suspension des dessertes dans le monde, le ministre des Affaires étrangères promet de proposer des solutions commerciales raisonnables à ses ressortissants.




À cet effet, il a invité ceux qui sont actuellement dans cette situation, à rester en contact avec les compagnies à l’instar de la représentation française en Algérie.

Par ailleurs, en attendant de trouver une issue pour rapatrier ses ressortissants, le secrétaire d’État, Jean-Baptiste Lemoyne, a annoncé, jeudi, la mise en place d’un service d’urgence « de mise en relation de Français bloqués à l’étranger » avec des Français établis hors de France, susceptibles de les accueillir à travers le portail www.sosuntoit.fr




À lire aussi: