Démantèlement de 2 usines clandestines de fabrication de masques à Fès et Marrakech

Profitant de la forte demande, des individus sans scrupules se sont lancés dans la fabrication illégale de masques de protection. Deux usines clandestines, à Fès et Marrakech, viennent d’être démantelées par les autorités.




Une première descente a été effectuée, mardi 7 avril, au quartier Al Saada, dans l’arrondissement d’Agdal à Fès. Elle visait l’atelier d’un tailleur, soupçonné de fabriquer illégalement des masques, rapporte le quotidien Assabah dans son édition du vendredi 10 avril.

L’homme en question, âgé de 56 ans, a été arrêté pour la fabrication et la vente de masques ne répondant pas aux normes de qualité et d’hygiène, précise la même source.




Parallèlement une autre descente a été effectuée, tard mercredi 8 avril au soir, par les éléments de la gendarmerie royale de Saada, dans la périphérie de Marrakech. Elle a permis la découverte d’un atelier clandestin de fabrication de masques de protection, note le quotidien.

Pris en flagrant délit, un homme a été arrêté sur son lieu de travail transformé en atelier de fabrication illégale, selon les premiers éléments de l’enquête. Les recherches ont permis d’identifier un autre complice, qui serait son «partenaire financier», poursuit la même source.




Les deux associés vendaient leur masque, 6 DH pièce, suscitant la stupéfaction de certains clients qui les ont dénoncés. Les deux coupables ont été arrêtés, leur matériel saisi ainsi que l’ensemble des masques fabriqués dans leur atelier clandestin.

Pour rappel, depuis le mardi 7 avril, le port du masque de protection est obligatoire pour toutes les personnes autorisées à se déplacer hors leur résidence. Commercialisés dans les grandes surfaces et épiceries, ces masques sont produits dans des usines répondant au cahier des charges de l’institut Marocain de normalisation (IMANOR).




À lire aussi: