L’Intérieur ferme des pharmacies qui ont augmenté les prix des masques de protection

Le ministère de l’Intérieur a procédé à la fermeture de nombre de pharmacies prises en flagrant délit de surenchère sur les prix des masques de protection, une infraction indigne à la loi.




Le ministère de l’Intérieur sévit pour faire respecter les dispositions légales rendant obligatoire le port du masque à l’extérieur et les mesures accompagnant ce dispositif pour rendre ces outils de prévention contre le coronavirus accessibles. Certaines pharmacies se sont amusées à jouer sur les prix (fixé par la loi à 80 centimes l’unité). Mal leur en pris, puisque l’Intérieur a décrété leur fermeture pure et simple.

Des sources citées par Al Massae dans sa livraison de ce vendredi 10 avril indiquent ainsi que la wali de Marrakech-Safi, gouverneur de Marrakech, Karim Kassou Lahlou, a veillé à la fermeture d’une officine de la cité ocre. En cause, elle commercialisait ces masques à 5 dirhams l’unité. Le même sort avait été réservé mardi dernier à une pharmacie du quartier M’hamid de la même ville pour le même délit et pendant 3 jours consécutifs.




Tout a commencé quand le comité de veille en charge de dossier s’est rendu dans les deux établissements. Face aux prix affichés, les membres du comité ont demandé des justificatifs, comme des factures, aux propriétaires. Mais ces derniers n’en ont pas présenté. D’où la mesure disciplinaire. Dans le même ordre d’idées, les autorités provinciales d’Essaouira ont annoncé la fixation de nouveaux horaires de travail et de garde des pharmacies relevant du territoire de la province.

Cette nouvelle décision, qui intervient conformément à un arrêté exceptionnel signé par le gouverneur de la province, Adil El Maliki, s’inscrit dans le cadre des mesures préventives prises par les autorités locales en vue d’endiguer la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19). Ainsi, les pharmacies seront ouvertes du lundi au vendredi de 9H à 18h.




Deux d’entre elles relevant de la commune d’Essaouira prendront le relais pour assurer la garde de nuit de 18h à 9h du matin le lendemain. Concernant les pharmacies de garde dans les autres collectivités territoriales, une décision doit être prise à ce sujet en coordination avec les autorités locales compétentes.

Pour les journées de samedi et de dimanche, l’arrêté prévoit que les pharmacies seront ouvertes de 9h à 12h30 au niveau de la commune d’Essaouira, tandis que deux d’entre elles vont assurer la garde de jour de 15h à 18h et deux autres la garde de nuit de 18h à 9h du jour suivant. S’agissant des autres collectivités territoriales, les pharmacies vont ouvrir de 9h à 13h, alors qu’une décision relative à la garde de nuit doit être prise en coordination avec les autorités locales compétentes, en vue de garantir la permanence de manière continue et efficace.




Dans ce sens, l’ensemble des pharmaciens ont été invités à se conformer aux nouveaux horaires fixés, et à respecter strictement les dispositions de cet arrêté, sous peine de sanctions disciplinaires. À préciser également que la vente au détail des masques de protection est désormais interdite, comme a annoncé, jeudi, le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique.

«En vue de préserver la santé des citoyens et d’éviter leur contamination par le nouveau coronavirus, la vente au détail des masques de protection est formellement interdite», a souligné le ministère dans un communiqué, ajoutant «que des mesures juridiques répressives seront prises à l’encontre des contrevenants». Dans le cadre des mesures visant à approvisionner le marché en masques de protection et lutter contre la propagation de la pandémie, les autorités gouvernementales ont invité les unités de production à empiler les masques de protection dans des packs de 10 unités, a noté la même source.




À lire aussi: