(Vidéo) Les marocains bloqués à l’étranger seront rapatriés dès l’ouverture des frontières

Le chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, a laissé entendre hier soir, jeudi 7 mai, que le déconfinement en perspective après le 20 mai prochain serait limité et progressif à tous les niveaux.




«Je n’ai pas de vision pour le moment mais il existe un scénario (de déconfinement) que prépare les ministères de l’Intérieur et de la Santé, car nous ne voulons pas perdre ce que le pays a gagné durant la mise en oeuvre de l’état d’urgence sanitaire», a affirmé le chef du gouvernement, dans une interview diffusée jeudi soir par Al Aoula, la première chaîne de télévision publique de la SNRT.

Il a estimé que «la sortie du confinement est plus dure que le commencement de l’isolement», ajoutant que le premier souci de l’Exécutif «consiste à éviter le pire». Dans cette interview de plus de 35 minutes, El Othmani a aussi évoqué une relance économique «progressive», prenant en compte des secteurs prioritaires. «Pour l’heure, on ne peut pas livrer une évaluation précise de l’impact du covid-19 sur l’économie.




Tout ce que l’on sait, c’est que l’économie va faire face à de grandes difficultés», a-t-il affirmé, en notant que 62% des entreprises sont actuellement en «arrêt de production». «Les secteurs industriels étudient toujours les moyens de relancer leurs entreprises», selon Saâd Eddine El Othmani, qui a ensuite évoqué l’Education nationale, dont l’enseignement à distance a profité notamment à 1,2 millions d’élèves.

Ce système a été «d’une grande importance». Le chef du gouvernement a en outre balayé d’un revers de main les rumeurs selon lesquelles la saison scolaire 2019-2020 serait déclarée année blanche. «Ce sont des informations fausses et dénuées de tout fondement». «Les examens, a-t-il poursuivi, auront lieu au moment opportun. Les équipes du ministère mènent une réflexion profonde sur ce sujet.




Les décisions seront annoncées dans les prochains jours». Revenant sur l’efficacité de la stratégie de lutte contre le Covid-19 initiée par le roi Mohammed VI, le chef du gouvernement a indiqué que la stratégie adoptée par le Royaume «nous a évité plus 200 décès par jour». La situation épidémiologique est «sous contrôle», a affirmé le chef du gouvernement. «Les guérisons augmentent, les décès diminuent et les cas de contamination ne sont pas graves», a observé Saâd Eddine El Othmani.

«Seuls 50 malades, selon lui, restent hospitalisés dans les services de réanimation (et sont donc dans une situation critique, Ndlr)». Enfin, le chef du gouvernement a abordé la question des 27.850 ressortissants marocains bloqués à l’étranger, soulignant que «les efforts sont menés pour qu’ils puissent être rapatriés dès l’ouverture des frontières».









À lire aussi: