La direction des prisons marocaines présente ses excuses aux avocats

La direction des prisons marocaines présente ses excuses aux avocats




Le traitement avec les avocats sera le même qu’avant l’apparition de la pandémie du Coronavirus, dans le cadre du respect mutuel, des lois et des règlements en vigueur, indique la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR).





“En relation avec les diverses réactions d’instances représentatives des avocats, ainsi que de certains avocats, au sujet de l’expression +fouille d’avocats avant leur accès aux établissements pénitentiaires+, contenue dans un document faisant office de plan d’action pour faire face à la pandémie dans les établissements pénitentiaires et publié par des médias”, la Délégation générale informe l’opinion publique que cette expression “n’était pas voulue et qu’elle résultait plutôt d’une erreur matérielle commise lors de la rédaction dudit document”. Dans ce contexte, ajoute le communiqué, la DGAPR « présente ses excuses pour la confusion causée par cette erreur matérielle. »




Elle « affirme que le traitement avec les avocats sera le même que celui d’avant l’apparition de la pandémie du Coronavirus, dans le cadre du respect mutuel et des lois et règlements en vigueur », réitérant aux instances représentatives des avocats et à l’opinion publique sa “volonté permanente de veiller à l’établissement de rapports de confiance et de coopération avec ces instances partenaires”. La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion a tenu à rappeler, à ce propos, que le plan susmentionné avait accordé la priorité aux avocats quant à la reprise, à partir du 1er juin prochain, des communications directes avec leur clients, tout en gardant la possibilité des communications téléphoniques.




À lire aussi: