Covid-19: le Maroc va ouvrir ses frontières en juillet

Covid-19: le Royaume du Maroc va ouvrir ses frontières en juillet




Les frontières terrestres, aériennes et maritimes du Maroc sont très probablement rouvertes en juillet, juste après la levée de l’état d’urgence sanitaire.




Le Maroc se dirige vers la réouverture de ses frontières, terrestres, maritimes et aériennes, en juillet «probablement après la levée de l’état d’urgence sanitaire (10 juillet)».

Le Royaume avait décidé, comme mesure préventive, de verrouiller ses frontières à la mi-mars. La réouverture des frontières marocaines est tant attendue au Maroc comme à l’étranger.

Dans le Royaume, plusieurs secteurs en font même une revendication comme les opérateurs touristiques. A l’étranger, des touristes amoureux du Maroc attendent impatiemment (comme le confirment plusieurs sondages à l’international) cette réouverture.




Et ce sera surtout une bonne nouvelle pour les MRE qui désirent passer leurs vacances au Maroc. Concernant les conditions, le protocole sanitaire du Maroc prévoit actuellement 9 jours de quarantaine à tout Marocain en provenance de l’étranger (avec tests PCR au début et à la fin de la quarantaine). Cela pourrait être modifié (allégé).

Rappelons que l’Union européenne s’est déclarée prête, le 25 juin, à ouvrir ses frontières avec des pays comme le Maroc, qui «offre des données rassurantes», comme le rapporte l’agence Europa Press.

Pour les autres aspects, il restera à accélérer les échanges avec les premiers pays concernés par l’opération de transit et surtout avec l’Espagne.




S’il est vrai que la Commission conjointe Maroc-Espagne n’a pas pu se tenir, les responsables de Madrid n’ont pas cessé de répéter, ces derniers jours, que tout le sort de toute l’opération dépend des autorités marocaines.

Quant aux aspects d’organisation et de logistique, des préparatifs sont en cours pour parer à toute éventualité et le Maroc a démontré qu’il pouvait faire face à beaucoup d’imprévus grâce à une efficiente coordination entre tous les services concernés.

La balle est aujourd’hui entre les mains du Comité de veille scientifique qui doit reconsidérer et trouver des alternatives aux neuf jours de quarantaine qui sont dissuasifs pour les MRE souhaitant venir au mois de juillet et d’août au pays.




Un rétropédalage est toujours possible.

Pour le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, l’annonce officielle de l’ouverture des frontières dépendra de l’évolution de la situation épidémiologique dans le royaume du Maroc et dans le monde, mais encore et surtout, des mesures sanitaires prises par les pays de transit comme l’Espagne et l’Italie.

Dans tous les cas, le Maroc a un « protocole clair, avec un confinement d’au moins 9 jours et deux tests PCR » auquel seront soumis tous les voyageurs, a ajouté le ministre.




À lire aussi: