Opération Marhaba: Nasser Bourita va s’expliquer devant le parlement

Opération Marhaba: Nasser Bourita s’expliquera, ce lundi 6 juillet, devant le parlement




L’opération Marhaba 2020, dont le gouvernement a laissé entendre qu’elle n’aurait pas lieu cet été de la même manière qu’en 2019, revient sur le devant de la scène politique, avec une nouvelle intervention, ce lundi 6 juillet, du ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, devant le Parlement.




L’opération Marhaba est destinée au retour en été des Marocains résidents à l’étranger. Elle est notamment conditionnée cette année par l’ouverture par le Maroc de ses frontières internationales.

Le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger (MRE) a été invité à livrer lundi prochain la dernière position du gouvernement au sujet de cette opération devant la Commission parlementaire des Affaires étrangères, de la défense, des MRE et des affaires islamiques, selon une source parlementaire.




La réunion de ladite commission, qui relève de la Chambre des représentants, est prévue en principe lundi prochain avec l’hypothèse d’un éventuel report, si l’agenda du Parlement l’exige. «Nous avons convoqué cette réunion pour que le ministre livre la dernière position du gouvernement au sujet de l’opération Marhaba 2020.

Celle-ci n’est pas aussi facile que l’on pense». On estime en outre que l’Exécutif se trouve actuellement «entre le marteau et l’enclume, entre le droit des MRE de venir en été passer des vacances et voir leurs familles, et la nécessité de protéger la santé des citoyens».




À ce propos, le député du PPS, Jamal Benchekroun s’est prononcé en faveur de l’ouverture des frontières internationales du Maroc et de la mise en oeuvre d’une «contribution financière des MRE au niveau des charges sanitaires liées à leur présence au Maroc».

Le député a évoqué par exemple «l’idée d’un package, contenant les frais de dépistage et de la quarantaine, qui serait à la charge des MRE et non pas de l’Exécutif». Le ministre Nasser Bourita avait indiqué, le 22 juin dernier devant le Parlement: «l’opération Marhaba aura lieu cette année différemment et non pas de la manière dont on l’organise d’habitude».




À lire aussi: