Le Maroc renforce son système de défense aérienne

Le Royaume du Maroc renforce son système de défense aérienne




Le Maroc vient de renforcer son système de défense aérienne avec l’acquisition de missiles chinois à longue portée et des hélicoptères Apache (USA). Il pourrait également signer des contrats de cession de la base de Ksar Sghir, dans le nord du pays, avec les Américains, afin de dominer le Détroit.




Les forces armées marocaines signent et exécutent des contrats de modernisation de leurs équipements et unités militaires. Ainsi, le Maroc recevra prochainement son premier système de défense aérienne FD-2000B.

Ce système de défense aérienne, pour lequel le Maroc a montré son intérêt depuis 2012, a été acquis auprès de la République populaire de Chine. La première batterie devrait être disponible début 2021.

Les infrastructures destinées à accueillir ce qui est considéré comme la première brigade de défense aérienne à longue portée du Maroc, sont en cours de réalisation. Les FD-2000B ont une portée maximale de 200 kilomètres et une hauteur de 30 kilomètres.

Le système peut lancer jusqu’à huit missiles sur huit cibles différentes de façon simultanée. Le Maroc entend également acquérir des F-16 nord-américains.




Mais également des hélicoptères Apache pour améliorer la capacité aérienne. En 2019, il a investi plus de 5 milliards de dollars en matériels aéronautiques. Il prévoit aussi d’acquérir un sous-marin russe et d’augmenter le nombre de frégates pour son armée.

Ksar Sghir, une base navale dont les travaux, démarrés depuis 2008, sont déjà achevés, à quelques kilomètres de Tanger Med, pourrait être cédée aux États-Unis afin qu’elle puisse abandonner celle de Rota (Espagne).

Les bases d’Al Aroui et Guercif, à Nador, près de Melilla, quant à elles, disposent de drones et viennent de recevoir une vingtaine d’hélicoptères d’attaque Apache AH-64E, informe El Español.

Avec l’appui des États-Unis et de la Grande-Bretagne, le Maroc a l’intention de fermer l’espace aérien aux villes espagnoles de Ceuta et Melilla, précise la même source.




À lire aussi: