Coronavirus: La stratégie du Maroc “a valeur d’exemple” (BFMTV)

La stratégie adoptée par les autorités marocaines pour lutter contre l’épidémie de coronavirus et freiner sa propagation “a valeur d’exemple”, affirme samedi la chaîne française d’information en continu “BFMTV”.




Dès le début de l’épidémie en mars dernier et pour affronter la crise sanitaire et économique, le Maroc a mis en place un fonds covid de 3,2 milliards d’euros, soit 2,6% de son PIB, relève BFMTV dans un article mis en ligne sur son site internet sous le titre “Coronavirus: comment le Maroc a mobilisé son industrie pour produire 7 millions de masques par jour”.

À cette somme, s’ajoute un budget de 3 milliards d’euros provenant de la Ligne de précaution et de liquidité (LPL), mise à disposition du Royaume par le FMI, ajoute la chaîne, faisant observer qu’en quinze jours, trois hôpitaux de campagne ont été déployés par l’armée portant le nombre de lits de réanimation de 1500 à 4000.




Le Maroc a également demandé aux entreprises de l’aéronautique de produire des respirateurs. En quinze jours, un modèle non-invasif, destinés aux urgences, a été créé, souligne encore BFMTV, ajoutant qu’un modèle invasif, destiné à intuber les personnes en grande détresse respiratoire, a également été mis au point au Maroc, qui compte en produire un millier.

En outre et dès le 16 mars, les Marocains ont été confinés et ne peuvent sortir que munis d’un masque, relève BFMTV.





“Dans la gestion de crise, nous sommes des experts dans la prise de décision, c’est l’avantage de la monarchie”, explique à BFMTV Abdelmalek Alaoui, président de l’Institut marocain d’intelligence stratégique (IMIS), ajoutant que “l’utilisation de la chloroquine a été rendue possible en 24 heures”.

Et de relever que pour équiper les populations en masques, l’industrie s’est mise sur le pied de guerre avec 17 usines, auparavant spécialisées dans la fabrication de sacs plastiques, qui fabriquent désormais des masques chirurgicaux certifiés, vendus dans les pharmacies, les petits magasins et la grande distribution à un tarif réglementé de 7 centimes d’euros l’unité soit moins de 1 euro le paquet de dix.




“En mars, nous en avons fabriqué 82 millions qui constituent un stock stratégique. Nous en fabriquons désormais 7 millions par jour et nous serons à 10 millions la semaine prochaine”, a affirmé M. Alaoui.

“La transition écologique décidée en 2016 lors de la COP22 nous a finalement permis de lancer cette production”, a expliqué M. Alaoui, précisant que seuls les masques réutilisables en tissu pourront être exportés à hauteur de 50% de la production. “Une vingtaine d’entreprises en fabriquent un million par jour”, affirme-t-il.




À lire aussi: